Forum de discussion pour tous ceux qui se sentent à part, qui sont indigos, qui ont envie de parler magie, féerie, musique, livres, légendes, celtique etc...
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionGroupes

Partagez | 
 

 Raconter une histoire à plusieurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage


Reflet de niveau 4
Reflet de niveau 4
Messages : 512
Date d'inscription : 29/03/2013
MessageSujet: Re: Raconter une histoire à plusieurs   Lun 12 Mai 2014 - 13:41

Il faisait déjà nuit quand soudain une lumière éblouissante apparut dans cette lande désertique à cette heure. Je levai les yeux vers la lumière et je m'avançai vers elle pour lui demander l'heure. Mais elle disparut aussitôt. Alors, je ramassai ma valise et continuais mon chemin vers le village dont j'avais tant entendu parler depuis mon enfance. Quand le village fut en vue, j'entendis au loin des cloches sonner.

C'est alors que, surgi de nulle part un petit être gris s'avança vers moi et me demanda si je connaissais le chemin menant à la Ferme Electronique des Gens Heureux.
Je me mis à rire sans pouvoir m'arrêter et de peur, le petit être gris partit en courant. Je finis enfin par cesser de rire et me rappelai que j'avais faim, soif et sommeil.

Alors,je continuai mon chemin, quand soudain éclata un terrible orage, les éclairs illuminaient la campagne. Je me mis à courir à la recherche d'un abri et je finis par arriver au village.
Là,je me trouvai devant une gare et entrai au sec. Aussitôt je sentis une bonne odeur de croissants chauds et je cherchai autour de moi d'où venait cette bonne odeur, mais je ne vis rien.
Autour de moi, je vis de plus en plus de brouillard qui s'épaississait et je compris que je devais à tout prix sortir de là mais soudain une main sortie de cette bruine me pris la cheville et me fit tomber à la renverse, mort de peur. Je heurtai le sol lourdement et m'aperçut que j'étais sur du gazon doux comme un tapis. Mais alors une voix se fit entendre, caverneuse, effrayante et me dit: " Hey oh on peut pas dormir tranquille !"

Pris un accès d'hilarité, je lui répondis "Non". Et je partis en courant jusqu'à ce que mes jambes ne me portent plus et alors je me suis assis afin de reprendre mon souffle qui tardait à revenir. C'est alors que deux hautes silhouettes encapuchonnées sont apparues devant moi. Il ne me restait plus que deux choix: leur dire bonsoir ou partir en courant. Je choisis de leur dire bonsoir et même de les inviter à boire un verre à la maison. C'est ainsi que je partis, flanquée de deux grandes silhouettes.

Mais, une idée me vint soudain. Si seulement je pouvais faire une soupe avec du potiron... Alors je décidai de me rendre au marché et j'ai donc sauté sur mon cornichon à voile afin de m'envoler haut et vite et de filer acheter des légumes pour ma soupe. Mais, le marché aux légumes habituel faisait la course avec des sapins géants et des chiens de traîneau. Alors je me mis dans la course avec eux et je me perdis dans un endroit tout bleu où des elfes coiffaient des poneys en chantant des chansons pendant que des licornes dansaient autour d'un gnome unijambiste dansant la pleine lune entouré de 12 statuettes enroulées dans du jambon qui permettra de réussir à faire flamber les bananes que j'avais cueillies sur le pied d'un caillou qui parle et qui chante à tue tête du Bach et du Mozart. Et soudain, [Tantantan !!!!] un gendarme qui passait par là en roller fit tomber mon panier plein de bananes.

Je me mis à chanter "il pleut il pleut bergère" car je voulais impressionner le gendarme qui






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Reflet de bronze
Reflet de bronze
Féminin Messages : 2345
Réputation : 7
Date d'inscription : 19/09/2009
Age : 30
Localisation : Sur la face cachée de la Lune
Humeur : Ethérée
MessageSujet: Re: Raconter une histoire à plusieurs   Jeu 15 Mai 2014 - 18:22

Il faisait déjà nuit quand soudain une lumière éblouissante apparut dans cette lande désertique à cette heure. Je levai les yeux vers la lumière et je m'avançai vers elle pour lui demander l'heure. Mais elle disparut aussitôt. Alors, je ramassai ma valise et continuais mon chemin vers le village dont j'avais tant entendu parler depuis mon enfance. Quand le village fut en vue, j'entendis au loin des cloches sonner.

C'est alors que, surgi de nulle part un petit être gris s'avança vers moi et me demanda si je connaissais le chemin menant à la Ferme Electronique des Gens Heureux.
Je me mis à rire sans pouvoir m'arrêter et de peur, le petit être gris partit en courant. Je finis enfin par cesser de rire et me rappelai que j'avais faim, soif et sommeil.

Alors,je continuai mon chemin, quand soudain éclata un terrible orage, les éclairs illuminaient la campagne. Je me mis à courir à la recherche d'un abri et je finis par arriver au village.
Là,je me trouvai devant une gare et entrai au sec. Aussitôt je sentis une bonne odeur de croissants chauds et je cherchai autour de moi d'où venait cette bonne odeur, mais je ne vis rien.
Autour de moi, je vis de plus en plus de brouillard qui s'épaississait et je compris que je devais à tout prix sortir de là mais soudain une main sortie de cette bruine me pris la cheville et me fit tomber à la renverse, mort de peur. Je heurtai le sol lourdement et m'aperçut que j'étais sur du gazon doux comme un tapis. Mais alors une voix se fit entendre, caverneuse, effrayante et me dit: " Hey oh on peut pas dormir tranquille !"

Pris un accès d'hilarité, je lui répondis "Non". Et je partis en courant jusqu'à ce que mes jambes ne me portent plus et alors je me suis assis afin de reprendre mon souffle qui tardait à revenir. C'est alors que deux hautes silhouettes encapuchonnées sont apparues devant moi. Il ne me restait plus que deux choix: leur dire bonsoir ou partir en courant. Je choisis de leur dire bonsoir et même de les inviter à boire un verre à la maison. C'est ainsi que je partis, flanquée de deux grandes silhouettes.

Mais, une idée me vint soudain. Si seulement je pouvais faire une soupe avec du potiron... Alors je décidai de me rendre au marché et j'ai donc sauté sur mon cornichon à voile afin de m'envoler haut et vite et de filer acheter des légumes pour ma soupe. Mais, le marché aux légumes habituel faisait la course avec des sapins géants et des chiens de traîneau. Alors je me mis dans la course avec eux et je me perdis dans un endroit tout bleu où des elfes coiffaient des poneys en chantant des chansons pendant que des licornes dansaient autour d'un gnome unijambiste dansant la pleine lune entouré de 12 statuettes enroulées dans du jambon qui permettra de réussir à faire flamber les bananes que j'avais cueillies sur le pied d'un caillou qui parle et qui chante à tue tête du Bach et du Mozart. Et soudain, [Tantantan !!!!] un gendarme qui passait par là en roller fit tomber mon panier plein de bananes.

Je me mis à chanter "il pleut il pleut bergère" car je voulais impressionner le gendarme qui grignotait une carotte tout en







☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

 ~~   Séléné Sombre   ~~ 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Reflet de niveau 4
Reflet de niveau 4
Féminin Messages : 512
Réputation : 3
Date d'inscription : 29/03/2013
Age : 44
Localisation : Dans le manoir Addams
Humeur : Rayonnante
MessageSujet: Re: Raconter une histoire à plusieurs   Lun 19 Mai 2014 - 12:00

Il faisait déjà nuit quand soudain une lumière éblouissante apparut dans cette lande désertique à cette heure. Je levai les yeux vers la lumière et je m'avançai vers elle pour lui demander l'heure. Mais elle disparut aussitôt. Alors, je ramassai ma valise et continuais mon chemin vers le village dont j'avais tant entendu parler depuis mon enfance. Quand le village fut en vue, j'entendis au loin des cloches sonner.

C'est alors que, surgi de nulle part un petit être gris s'avança vers moi et me demanda si je connaissais le chemin menant à la Ferme Electronique des Gens Heureux.
Je me mis à rire sans pouvoir m'arrêter et de peur, le petit être gris partit en courant. Je finis enfin par cesser de rire et me rappelai que j'avais faim, soif et sommeil.

Alors,je continuai mon chemin, quand soudain éclata un terrible orage, les éclairs illuminaient la campagne. Je me mis à courir à la recherche d'un abri et je finis par arriver au village.
Là,je me trouvai devant une gare et entrai au sec. Aussitôt je sentis une bonne odeur de croissants chauds et je cherchai autour de moi d'où venait cette bonne odeur, mais je ne vis rien.
Autour de moi, je vis de plus en plus de brouillard qui s'épaississait et je compris que je devais à tout prix sortir de là mais soudain une main sortie de cette bruine me pris la cheville et me fit tomber à la renverse, mort de peur. Je heurtai le sol lourdement et m'aperçut que j'étais sur du gazon doux comme un tapis. Mais alors une voix se fit entendre, caverneuse, effrayante et me dit: " Hey oh on peut pas dormir tranquille !"

Pris un accès d'hilarité, je lui répondis "Non". Et je partis en courant jusqu'à ce que mes jambes ne me portent plus et alors je me suis assis afin de reprendre mon souffle qui tardait à revenir. C'est alors que deux hautes silhouettes encapuchonnées sont apparues devant moi. Il ne me restait plus que deux choix: leur dire bonsoir ou partir en courant. Je choisis de leur dire bonsoir et même de les inviter à boire un verre à la maison. C'est ainsi que je partis, flanquée de deux grandes silhouettes.

Mais, une idée me vint soudain. Si seulement je pouvais faire une soupe avec du potiron... Alors je décidai de me rendre au marché et j'ai donc sauté sur mon cornichon à voile afin de m'envoler haut et vite et de filer acheter des légumes pour ma soupe. Mais, le marché aux légumes habituel faisait la course avec des sapins géants et des chiens de traîneau. Alors je me mis dans la course avec eux et je me perdis dans un endroit tout bleu où des elfes coiffaient des poneys en chantant des chansons pendant que des licornes dansaient autour d'un gnome unijambiste dansant la pleine lune entouré de 12 statuettes enroulées dans du jambon qui permettra de réussir à faire flamber les bananes que j'avais cueillies sur le pied d'un caillou qui parle et qui chante à tue tête du Bach et du Mozart. Et soudain, [Tantantan !!!!] un gendarme qui passait par là en roller fit tomber mon panier plein de bananes.

Je me mis à chanter "il pleut il pleut bergère" car je voulais impressionner le gendarme qui grignotait une carotte tout en sautant à pieds joints autour







☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

I'll stop wearing black when they make a darker color
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ange Ténébreux
Ange Ténébreux
Masculin Messages : 2994
Réputation : 6
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 33
Localisation : dans une petite bulle en compagnie de ma petite Fée
Humeur : wouaouw
MessageSujet: Re: Raconter une histoire à plusieurs   Lun 19 Mai 2014 - 20:48

Il faisait déjà nuit quand soudain une lumière éblouissante apparut dans cette lande désertique à cette heure. Je levai les yeux vers la lumière et je m'avançai vers elle pour lui demander l'heure. Mais elle disparut aussitôt. Alors, je ramassai ma valise et continuais mon chemin vers le village dont j'avais tant entendu parler depuis mon enfance. Quand le village fut en vue, j'entendis au loin des cloches sonner.

C'est alors que, surgi de nulle part un petit être gris s'avança vers moi et me demanda si je connaissais le chemin menant à la Ferme Electronique des Gens Heureux.
Je me mis à rire sans pouvoir m'arrêter et de peur, le petit être gris partit en courant. Je finis enfin par cesser de rire et me rappelai que j'avais faim, soif et sommeil.

Alors,je continuai mon chemin, quand soudain éclata un terrible orage, les éclairs illuminaient la campagne. Je me mis à courir à la recherche d'un abri et je finis par arriver au village.
Là,je me trouvai devant une gare et entrai au sec. Aussitôt je sentis une bonne odeur de croissants chauds et je cherchai autour de moi d'où venait cette bonne odeur, mais je ne vis rien.
Autour de moi, je vis de plus en plus de brouillard qui s'épaississait et je compris que je devais à tout prix sortir de là mais soudain une main sortie de cette bruine me pris la cheville et me fit tomber à la renverse, mort de peur. Je heurtai le sol lourdement et m'aperçut que j'étais sur du gazon doux comme un tapis. Mais alors une voix se fit entendre, caverneuse, effrayante et me dit: " Hey oh on peut pas dormir tranquille !"

Pris un accès d'hilarité, je lui répondis "Non". Et je partis en courant jusqu'à ce que mes jambes ne me portent plus et alors je me suis assis afin de reprendre mon souffle qui tardait à revenir. C'est alors que deux hautes silhouettes encapuchonnées sont apparues devant moi. Il ne me restait plus que deux choix: leur dire bonsoir ou partir en courant. Je choisis de leur dire bonsoir et même de les inviter à boire un verre à la maison. C'est ainsi que je partis, flanquée de deux grandes silhouettes.

Mais, une idée me vint soudain. Si seulement je pouvais faire une soupe avec du potiron... Alors je décidai de me rendre au marché et j'ai donc sauté sur mon cornichon à voile afin de m'envoler haut et vite et de filer acheter des légumes pour ma soupe. Mais, le marché aux légumes habituel faisait la course avec des sapins géants et des chiens de traîneau. Alors je me mis dans la course avec eux et je me perdis dans un endroit tout bleu où des elfes coiffaient des poneys en chantant des chansons pendant que des licornes dansaient autour d'un gnome unijambiste dansant la pleine lune entouré de 12 statuettes enroulées dans du jambon qui permettra de réussir à faire flamber les bananes que j'avais cueillies sur le pied d'un caillou qui parle et qui chante à tue tête du Bach et du Mozart. Et soudain, [Tantantan !!!!] un gendarme qui passait par là en roller fit tomber mon panier plein de bananes.

Je me mis à chanter "il pleut il pleut bergère" car je voulais impressionner le gendarme qui grignotait une carotte tout en sautant à pieds joints autour de son képi pour faire venir la pluie afin de








☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

La neige. C'est de la lumière dont la terre est couverte.
Des franges d'écume sur les rochers. Un vol de papillons blancs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miroirauxfees.com
avatar

Reflet de niveau 4
Reflet de niveau 4
Féminin Messages : 512
Réputation : 3
Date d'inscription : 29/03/2013
Age : 44
Localisation : Dans le manoir Addams
Humeur : Rayonnante
MessageSujet: Re: Raconter une histoire à plusieurs   Mer 21 Mai 2014 - 11:18

Il faisait déjà nuit quand soudain une lumière éblouissante apparut dans cette lande désertique à cette heure. Je levai les yeux vers la lumière et je m'avançai vers elle pour lui demander l'heure. Mais elle disparut aussitôt. Alors, je ramassai ma valise et continuais mon chemin vers le village dont j'avais tant entendu parler depuis mon enfance. Quand le village fut en vue, j'entendis au loin des cloches sonner.

C'est alors que, surgi de nulle part un petit être gris s'avança vers moi et me demanda si je connaissais le chemin menant à la Ferme Electronique des Gens Heureux.
Je me mis à rire sans pouvoir m'arrêter et de peur, le petit être gris partit en courant. Je finis enfin par cesser de rire et me rappelai que j'avais faim, soif et sommeil.

Alors,je continuai mon chemin, quand soudain éclata un terrible orage, les éclairs illuminaient la campagne. Je me mis à courir à la recherche d'un abri et je finis par arriver au village.
Là,je me trouvai devant une gare et entrai au sec. Aussitôt je sentis une bonne odeur de croissants chauds et je cherchai autour de moi d'où venait cette bonne odeur, mais je ne vis rien.
Autour de moi, je vis de plus en plus de brouillard qui s'épaississait et je compris que je devais à tout prix sortir de là mais soudain une main sortie de cette bruine me pris la cheville et me fit tomber à la renverse, mort de peur. Je heurtai le sol lourdement et m'aperçut que j'étais sur du gazon doux comme un tapis. Mais alors une voix se fit entendre, caverneuse, effrayante et me dit: " Hey oh on peut pas dormir tranquille !"

Pris un accès d'hilarité, je lui répondis "Non". Et je partis en courant jusqu'à ce que mes jambes ne me portent plus et alors je me suis assis afin de reprendre mon souffle qui tardait à revenir. C'est alors que deux hautes silhouettes encapuchonnées sont apparues devant moi. Il ne me restait plus que deux choix: leur dire bonsoir ou partir en courant. Je choisis de leur dire bonsoir et même de les inviter à boire un verre à la maison. C'est ainsi que je partis, flanquée de deux grandes silhouettes.

Mais, une idée me vint soudain. Si seulement je pouvais faire une soupe avec du potiron... Alors je décidai de me rendre au marché et j'ai donc sauté sur mon cornichon à voile afin de m'envoler haut et vite et de filer acheter des légumes pour ma soupe. Mais, le marché aux légumes habituel faisait la course avec des sapins géants et des chiens de traîneau. Alors je me mis dans la course avec eux et je me perdis dans un endroit tout bleu où des elfes coiffaient des poneys en chantant des chansons pendant que des licornes dansaient autour d'un gnome unijambiste dansant la pleine lune entouré de 12 statuettes enroulées dans du jambon qui permettra de réussir à faire flamber les bananes que j'avais cueillies sur le pied d'un caillou qui parle et qui chante à tue tête du Bach et du Mozart. Et soudain, [Tantantan !!!!] un gendarme qui passait par là en roller fit tomber mon panier plein de bananes.

Je me mis à chanter "il pleut il pleut bergère" car je voulais impressionner le gendarme qui grignotait une carotte tout en sautant à pieds joints autour de son képi pour faire venir la pluie afin de pouvoir arroser son jardin.

Hors de moi, je







☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

I'll stop wearing black when they make a darker color
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ange Ténébreux
Ange Ténébreux
Masculin Messages : 2994
Réputation : 6
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 33
Localisation : dans une petite bulle en compagnie de ma petite Fée
Humeur : wouaouw
MessageSujet: Re: Raconter une histoire à plusieurs   Mer 21 Mai 2014 - 21:08

Il faisait déjà nuit quand soudain une lumière éblouissante apparut dans cette lande désertique à cette heure. Je levai les yeux vers la lumière et je m'avançai vers elle pour lui demander l'heure. Mais elle disparut aussitôt. Alors, je ramassai ma valise et continuais mon chemin vers le village dont j'avais tant entendu parler depuis mon enfance. Quand le village fut en vue, j'entendis au loin des cloches sonner.

C'est alors que, surgi de nulle part un petit être gris s'avança vers moi et me demanda si je connaissais le chemin menant à la Ferme Electronique des Gens Heureux.
Je me mis à rire sans pouvoir m'arrêter et de peur, le petit être gris partit en courant. Je finis enfin par cesser de rire et me rappelai que j'avais faim, soif et sommeil.

Alors,je continuai mon chemin, quand soudain éclata un terrible orage, les éclairs illuminaient la campagne. Je me mis à courir à la recherche d'un abri et je finis par arriver au village.
Là,je me trouvai devant une gare et entrai au sec. Aussitôt je sentis une bonne odeur de croissants chauds et je cherchai autour de moi d'où venait cette bonne odeur, mais je ne vis rien.
Autour de moi, je vis de plus en plus de brouillard qui s'épaississait et je compris que je devais à tout prix sortir de là mais soudain une main sortie de cette bruine me pris la cheville et me fit tomber à la renverse, mort de peur. Je heurtai le sol lourdement et m'aperçut que j'étais sur du gazon doux comme un tapis. Mais alors une voix se fit entendre, caverneuse, effrayante et me dit: " Hey oh on peut pas dormir tranquille !"

Pris un accès d'hilarité, je lui répondis "Non". Et je partis en courant jusqu'à ce que mes jambes ne me portent plus et alors je me suis assis afin de reprendre mon souffle qui tardait à revenir. C'est alors que deux hautes silhouettes encapuchonnées sont apparues devant moi. Il ne me restait plus que deux choix: leur dire bonsoir ou partir en courant. Je choisis de leur dire bonsoir et même de les inviter à boire un verre à la maison. C'est ainsi que je partis, flanquée de deux grandes silhouettes.

Mais, une idée me vint soudain. Si seulement je pouvais faire une soupe avec du potiron... Alors je décidai de me rendre au marché et j'ai donc sauté sur mon cornichon à voile afin de m'envoler haut et vite et de filer acheter des légumes pour ma soupe. Mais, le marché aux légumes habituel faisait la course avec des sapins géants et des chiens de traîneau. Alors je me mis dans la course avec eux et je me perdis dans un endroit tout bleu où des elfes coiffaient des poneys en chantant des chansons pendant que des licornes dansaient autour d'un gnome unijambiste dansant la pleine lune entouré de 12 statuettes enroulées dans du jambon qui permettra de réussir à faire flamber les bananes que j'avais cueillies sur le pied d'un caillou qui parle et qui chante à tue tête du Bach et du Mozart. Et soudain, [Tantantan !!!!] un gendarme qui passait par là en roller fit tomber mon panier plein de bananes.

Je me mis à chanter "il pleut il pleut bergère" car je voulais impressionner le gendarme qui grignotait une carotte tout en sautant à pieds joints autour de son képi pour faire venir la pluie afin de pouvoir arroser son jardin.

Hors de moi, je deviens tout rouge puis tout blanc et re deux fois tout rouge et







☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

La neige. C'est de la lumière dont la terre est couverte.
Des franges d'écume sur les rochers. Un vol de papillons blancs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miroirauxfees.com
avatar

Reflet de niveau 4
Reflet de niveau 4
Féminin Messages : 512
Réputation : 3
Date d'inscription : 29/03/2013
Age : 44
Localisation : Dans le manoir Addams
Humeur : Rayonnante
MessageSujet: Re: Raconter une histoire à plusieurs   Jeu 22 Mai 2014 - 11:51

Il faisait déjà nuit quand soudain une lumière éblouissante apparut dans cette lande désertique à cette heure. Je levai les yeux vers la lumière et je m'avançai vers elle pour lui demander l'heure. Mais elle disparut aussitôt. Alors, je ramassai ma valise et continuais mon chemin vers le village dont j'avais tant entendu parler depuis mon enfance. Quand le village fut en vue, j'entendis au loin des cloches sonner.

C'est alors que, surgi de nulle part un petit être gris s'avança vers moi et me demanda si je connaissais le chemin menant à la Ferme Electronique des Gens Heureux.
Je me mis à rire sans pouvoir m'arrêter et de peur, le petit être gris partit en courant. Je finis enfin par cesser de rire et me rappelai que j'avais faim, soif et sommeil.

Alors,je continuai mon chemin, quand soudain éclata un terrible orage, les éclairs illuminaient la campagne. Je me mis à courir à la recherche d'un abri et je finis par arriver au village.
Là,je me trouvai devant une gare et entrai au sec. Aussitôt je sentis une bonne odeur de croissants chauds et je cherchai autour de moi d'où venait cette bonne odeur, mais je ne vis rien.
Autour de moi, je vis de plus en plus de brouillard qui s'épaississait et je compris que je devais à tout prix sortir de là mais soudain une main sortie de cette bruine me pris la cheville et me fit tomber à la renverse, mort de peur. Je heurtai le sol lourdement et m'aperçut que j'étais sur du gazon doux comme un tapis. Mais alors une voix se fit entendre, caverneuse, effrayante et me dit: " Hey oh on peut pas dormir tranquille !"

Pris un accès d'hilarité, je lui répondis "Non". Et je partis en courant jusqu'à ce que mes jambes ne me portent plus et alors je me suis assis afin de reprendre mon souffle qui tardait à revenir. C'est alors que deux hautes silhouettes encapuchonnées sont apparues devant moi. Il ne me restait plus que deux choix: leur dire bonsoir ou partir en courant. Je choisis de leur dire bonsoir et même de les inviter à boire un verre à la maison. C'est ainsi que je partis, flanquée de deux grandes silhouettes.

Mais, une idée me vint soudain. Si seulement je pouvais faire une soupe avec du potiron... Alors je décidai de me rendre au marché et j'ai donc sauté sur mon cornichon à voile afin de m'envoler haut et vite et de filer acheter des légumes pour ma soupe. Mais, le marché aux légumes habituel faisait la course avec des sapins géants et des chiens de traîneau. Alors je me mis dans la course avec eux et je me perdis dans un endroit tout bleu où des elfes coiffaient des poneys en chantant des chansons pendant que des licornes dansaient autour d'un gnome unijambiste dansant la pleine lune entouré de 12 statuettes enroulées dans du jambon qui permettra de réussir à faire flamber les bananes que j'avais cueillies sur le pied d'un caillou qui parle et qui chante à tue tête du Bach et du Mozart. Et soudain, [Tantantan !!!!] un gendarme qui passait par là en roller fit tomber mon panier plein de bananes.

Je me mis à chanter "il pleut il pleut bergère" car je voulais impressionner le gendarme qui grignotait une carotte tout en sautant à pieds joints autour de son képi pour faire venir la pluie afin de pouvoir arroser son jardin.

Hors de moi, je deviens tout rouge puis tout blanc et re deux fois tout rouge et je me mis à lancer au gendarme des








☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

I'll stop wearing black when they make a darker color
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Reflet d'argent
Reflet d'argent
Masculin Messages : 3551
Réputation : 5
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 42
Localisation : De l'autre côté du Miroir, of course!
Humeur : Âge et canonique
MessageSujet: Re: Raconter une histoire à plusieurs   Lun 26 Mai 2014 - 18:56

Il faisait déjà nuit quand soudain une lumière éblouissante apparut dans cette lande désertique à cette heure. Je levai les yeux vers la lumière et je m'avançai vers elle pour lui demander l'heure. Mais elle disparut aussitôt. Alors, je ramassai ma valise et continuais mon chemin vers le village dont j'avais tant entendu parler depuis mon enfance. Quand le village fut en vue, j'entendis au loin des cloches sonner.

C'est alors que, surgi de nulle part un petit être gris s'avança vers moi et me demanda si je connaissais le chemin menant à la Ferme Electronique des Gens Heureux.
Je me mis à rire sans pouvoir m'arrêter et de peur, le petit être gris partit en courant. Je finis enfin par cesser de rire et me rappelai que j'avais faim, soif et sommeil.

Alors,je continuai mon chemin, quand soudain éclata un terrible orage, les éclairs illuminaient la campagne. Je me mis à courir à la recherche d'un abri et je finis par arriver au village.
Là,je me trouvai devant une gare et entrai au sec. Aussitôt je sentis une bonne odeur de croissants chauds et je cherchai autour de moi d'où venait cette bonne odeur, mais je ne vis rien.
Autour de moi, je vis de plus en plus de brouillard qui s'épaississait et je compris que je devais à tout prix sortir de là mais soudain une main sortie de cette bruine me pris la cheville et me fit tomber à la renverse, mort de peur. Je heurtai le sol lourdement et m'aperçut que j'étais sur du gazon doux comme un tapis. Mais alors une voix se fit entendre, caverneuse, effrayante et me dit: " Hey oh on peut pas dormir tranquille !"

Pris un accès d'hilarité, je lui répondis "Non". Et je partis en courant jusqu'à ce que mes jambes ne me portent plus et alors je me suis assis afin de reprendre mon souffle qui tardait à revenir. C'est alors que deux hautes silhouettes encapuchonnées sont apparues devant moi. Il ne me restait plus que deux choix: leur dire bonsoir ou partir en courant. Je choisis de leur dire bonsoir et même de les inviter à boire un verre à la maison. C'est ainsi que je partis, flanquée de deux grandes silhouettes.

Mais, une idée me vint soudain. Si seulement je pouvais faire une soupe avec du potiron... Alors je décidai de me rendre au marché et j'ai donc sauté sur mon cornichon à voile afin de m'envoler haut et vite et de filer acheter des légumes pour ma soupe. Mais, le marché aux légumes habituel faisait la course avec des sapins géants et des chiens de traîneau. Alors je me mis dans la course avec eux et je me perdis dans un endroit tout bleu où des elfes coiffaient des poneys en chantant des chansons pendant que des licornes dansaient autour d'un gnome unijambiste dansant la pleine lune entouré de 12 statuettes enroulées dans du jambon qui permettra de réussir à faire flamber les bananes que j'avais cueillies sur le pied d'un caillou qui parle et qui chante à tue tête du Bach et du Mozart. Et soudain, [Tantantan !!!!] un gendarme qui passait par là en roller fit tomber mon panier plein de bananes.

Je me mis à chanter "il pleut il pleut bergère" car je voulais impressionner le gendarme qui grignotait une carotte tout en sautant à pieds joints autour de son képi pour faire venir la pluie afin de pouvoir arroser son jardin.

Hors de moi, je deviens tout rouge puis tout blanc et re deux fois tout rouge et je me mis à lancer au gendarme des poèmes en forme de prose. Mais il







☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ange Ténébreux
Ange Ténébreux
Masculin Messages : 2994
Réputation : 6
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 33
Localisation : dans une petite bulle en compagnie de ma petite Fée
Humeur : wouaouw
MessageSujet: Re: Raconter une histoire à plusieurs   Lun 26 Mai 2014 - 22:27

Il faisait déjà nuit quand soudain une lumière éblouissante apparut dans cette lande désertique à cette heure. Je levai les yeux vers la lumière et je m'avançai vers elle pour lui demander l'heure. Mais elle disparut aussitôt. Alors, je ramassai ma valise et continuais mon chemin vers le village dont j'avais tant entendu parler depuis mon enfance. Quand le village fut en vue, j'entendis au loin des cloches sonner.

C'est alors que, surgi de nulle part un petit être gris s'avança vers moi et me demanda si je connaissais le chemin menant à la Ferme Electronique des Gens Heureux.
Je me mis à rire sans pouvoir m'arrêter et de peur, le petit être gris partit en courant. Je finis enfin par cesser de rire et me rappelai que j'avais faim, soif et sommeil.

Alors,je continuai mon chemin, quand soudain éclata un terrible orage, les éclairs illuminaient la campagne. Je me mis à courir à la recherche d'un abri et je finis par arriver au village.
Là,je me trouvai devant une gare et entrai au sec. Aussitôt je sentis une bonne odeur de croissants chauds et je cherchai autour de moi d'où venait cette bonne odeur, mais je ne vis rien.
Autour de moi, je vis de plus en plus de brouillard qui s'épaississait et je compris que je devais à tout prix sortir de là mais soudain une main sortie de cette bruine me pris la cheville et me fit tomber à la renverse, mort de peur. Je heurtai le sol lourdement et m'aperçut que j'étais sur du gazon doux comme un tapis. Mais alors une voix se fit entendre, caverneuse, effrayante et me dit: " Hey oh on peut pas dormir tranquille !"

Pris un accès d'hilarité, je lui répondis "Non". Et je partis en courant jusqu'à ce que mes jambes ne me portent plus et alors je me suis assis afin de reprendre mon souffle qui tardait à revenir. C'est alors que deux hautes silhouettes encapuchonnées sont apparues devant moi. Il ne me restait plus que deux choix: leur dire bonsoir ou partir en courant. Je choisis de leur dire bonsoir et même de les inviter à boire un verre à la maison. C'est ainsi que je partis, flanquée de deux grandes silhouettes.

Mais, une idée me vint soudain. Si seulement je pouvais faire une soupe avec du potiron... Alors je décidai de me rendre au marché et j'ai donc sauté sur mon cornichon à voile afin de m'envoler haut et vite et de filer acheter des légumes pour ma soupe. Mais, le marché aux légumes habituel faisait la course avec des sapins géants et des chiens de traîneau. Alors je me mis dans la course avec eux et je me perdis dans un endroit tout bleu où des elfes coiffaient des poneys en chantant des chansons pendant que des licornes dansaient autour d'un gnome unijambiste dansant la pleine lune entouré de 12 statuettes enroulées dans du jambon qui permettra de réussir à faire flamber les bananes que j'avais cueillies sur le pied d'un caillou qui parle et qui chante à tue tête du Bach et du Mozart. Et soudain, [Tantantan !!!!] un gendarme qui passait par là en roller fit tomber mon panier plein de bananes.

Je me mis à chanter "il pleut il pleut bergère" car je voulais impressionner le gendarme qui grignotait une carotte tout en sautant à pieds joints autour de son képi pour faire venir la pluie afin de pouvoir arroser son jardin.

Hors de moi, je deviens tout rouge puis tout blanc et re deux fois tout rouge et je me mis à lancer au gendarme des poèmes en forme de prose. Mais il se mis des brocolis dans les oreilles pour ne pas m'entendre et il







☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

La neige. C'est de la lumière dont la terre est couverte.
Des franges d'écume sur les rochers. Un vol de papillons blancs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miroirauxfees.com
avatar

Reflet de niveau 4
Reflet de niveau 4
Féminin Messages : 512
Réputation : 3
Date d'inscription : 29/03/2013
Age : 44
Localisation : Dans le manoir Addams
Humeur : Rayonnante
MessageSujet: Re: Raconter une histoire à plusieurs   Mar 27 Mai 2014 - 12:05

Il faisait déjà nuit quand soudain une lumière éblouissante apparut dans cette lande désertique à cette heure. Je levai les yeux vers la lumière et je m'avançai vers elle pour lui demander l'heure. Mais elle disparut aussitôt. Alors, je ramassai ma valise et continuais mon chemin vers le village dont j'avais tant entendu parler depuis mon enfance. Quand le village fut en vue, j'entendis au loin des cloches sonner.

C'est alors que, surgi de nulle part un petit être gris s'avança vers moi et me demanda si je connaissais le chemin menant à la Ferme Electronique des Gens Heureux.
Je me mis à rire sans pouvoir m'arrêter et de peur, le petit être gris partit en courant. Je finis enfin par cesser de rire et me rappelai que j'avais faim, soif et sommeil.

Alors,je continuai mon chemin, quand soudain éclata un terrible orage, les éclairs illuminaient la campagne. Je me mis à courir à la recherche d'un abri et je finis par arriver au village.
Là,je me trouvai devant une gare et entrai au sec. Aussitôt je sentis une bonne odeur de croissants chauds et je cherchai autour de moi d'où venait cette bonne odeur, mais je ne vis rien.
Autour de moi, je vis de plus en plus de brouillard qui s'épaississait et je compris que je devais à tout prix sortir de là mais soudain une main sortie de cette bruine me pris la cheville et me fit tomber à la renverse, mort de peur. Je heurtai le sol lourdement et m'aperçut que j'étais sur du gazon doux comme un tapis. Mais alors une voix se fit entendre, caverneuse, effrayante et me dit: " Hey oh on peut pas dormir tranquille !"

Pris un accès d'hilarité, je lui répondis "Non". Et je partis en courant jusqu'à ce que mes jambes ne me portent plus et alors je me suis assis afin de reprendre mon souffle qui tardait à revenir. C'est alors que deux hautes silhouettes encapuchonnées sont apparues devant moi. Il ne me restait plus que deux choix: leur dire bonsoir ou partir en courant. Je choisis de leur dire bonsoir et même de les inviter à boire un verre à la maison. C'est ainsi que je partis, flanquée de deux grandes silhouettes.

Mais, une idée me vint soudain. Si seulement je pouvais faire une soupe avec du potiron... Alors je décidai de me rendre au marché et j'ai donc sauté sur mon cornichon à voile afin de m'envoler haut et vite et de filer acheter des légumes pour ma soupe. Mais, le marché aux légumes habituel faisait la course avec des sapins géants et des chiens de traîneau. Alors je me mis dans la course avec eux et je me perdis dans un endroit tout bleu où des elfes coiffaient des poneys en chantant des chansons pendant que des licornes dansaient autour d'un gnome unijambiste dansant la pleine lune entouré de 12 statuettes enroulées dans du jambon qui permettra de réussir à faire flamber les bananes que j'avais cueillies sur le pied d'un caillou qui parle et qui chante à tue tête du Bach et du Mozart. Et soudain, [Tantantan !!!!] un gendarme qui passait par là en roller fit tomber mon panier plein de bananes.

Je me mis à chanter "il pleut il pleut bergère" car je voulais impressionner le gendarme qui grignotait une carotte tout en sautant à pieds joints autour de son képi pour faire venir la pluie afin de pouvoir arroser son jardin.

Hors de moi, je deviens tout rouge puis tout blanc et re deux fois tout rouge et je me mis à lancer au gendarme des poèmes en forme de prose. Mais il se mis des brocolis dans les oreilles pour ne pas m'entendre et il me cria tout doucement de







☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

I'll stop wearing black when they make a darker color
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Raconter une histoire à plusieurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» Je vais vous raconter l’histoire du chat FÉLIX? d’
» Une histoire à plusieurs
» poèmes pour raconter l'histoire de mes profs de danse et de percus africaines...
» Histoire d'un chevalier
» L'invitation de Mermoux et Jim

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Aside : Through the Looking-glass :: Le Grenier :: Jeux-