Forum de discussion pour tous ceux qui se sentent à part, qui sont indigos, qui ont envie de parler magie, féerie, musique, livres, légendes, celtique etc...
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionGroupes

Partagez | 
 

 La dictature du bonheur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: La dictature du bonheur   Ven 15 Mar 2013 - 13:26

J'ai pu constater que vous aviez des choses très intéressantes à dire à ce sujet.

Il y a bel et bien une dictature du bonheur, je n'en décroche pas. Pourtant, Bad Wolf a soulevé des points bien réels eux aussi, et qui s'opposent à cette dictature du bonheur (cf -ici-)

Que pensez-vous de tout ça?






Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: La dictature du bonheur   Ven 15 Mar 2013 - 13:37

C'est ballot, j'ai répondu à Bad Wolf sur l'autre sujet... mais je viendrais copier-coller si besoin est.






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Reflet de niveau 5
Reflet de niveau 5
Masculin Messages : 1607
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 49
Localisation : dans les ténébres
Humeur : moral a 0
MessageSujet: Re: La dictature du bonheur   Ven 15 Mar 2013 - 20:31

Si l'on bâtissait la maison du bonheur, la plus grande pièce serait la salle d'attente.

(Jules Renard)







☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Reflet d'argent
Reflet d'argent
Masculin Messages : 3557
Réputation : 5
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 42
Localisation : De l'autre côté du Miroir, of course!
Humeur : Âge et canonique
MessageSujet: Re: La dictature du bonheur   Ven 15 Mar 2013 - 21:07

Foutue dictature du bonheur...

Même si ce que dit Bad Wolf est bien vrai, ça ne change pas que les gens ne jurent que par le bonheur des apparences, qu'on rejette ce qui n'est pas conforme à la splendide norme établie par la majorité, par la société de consommation, la société de "ce qu'il le fait ou pas".







☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The Dark Fairy
The Dark Fairy
Féminin Messages : 3738
Réputation : 10
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 41
Localisation : De l'autre côté du Miroir
Humeur : En deuil, dévastée et amoureuse. Eternellement
MessageSujet: Re: La dictature du bonheur   Mar 19 Mar 2013 - 9:10

Qu'est-ce qu'on m'a gonflée avec ça! Toutes les belles phrases du style "souris, ça ira mieux" pas content

Une fois, une "amie" m'avait fait écouter une chanson "spécialement pour te remonter le moral", m'avait-elle dit. La chanson disait "la chance ne sourit pas à ceux qui font la gueule". Agréable. Et on se pose la question du pourquoi on "fait la gueule"? Non, bien sûr...

Ou mieux, nous avons l'"amie" qui vous connait bien: "tu n'as pas le moral? bah, c'est à cause la pluie, ça ira mieux quand le soleil reviendra". (Heu... j'aime la pluie, moi!, ça a même plutôt tendance à me remonter le moral!)

Une chose qui est terrible, c'est toutes les fois où on m'a dit que je faisais la gueule alors que j'étais malheureuse. C'est très dur à entendre.

Enfin, bref. Les gens démoralisés ne plaisent pas. Ça gâche le paysage.







☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆


I have been hurt beyond mental repair,
thence destined to suffer eternal damnation



Mind.In.A.Box Change[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://royaumedesanimaux.bbactif.com/
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: La dictature du bonheur   Mar 19 Mar 2013 - 23:10

Laïka Dunkel a écrit:
Une fois, une "amie" m'avait fait écouter une chanson "spécialement pour te remonter le moral", m'avait-elle dit. La chanson disait "la chance ne sourit pas à ceux qui font la gueule"
C'est ce que l'on appelle une intention d'une délicatesse renversante.... encore et toujours la culpabilisation. Je soupçonne que ça n'est pas toujours pour notre bien que certains agissent ainsi, mais bien parce qu'ils n'ont pas envie de nous supporter dans cet état !
J'ironise un peu mais vraiment, à lire certaines anecdotes, ça ne m'étonnerait qu'à moitié.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: La dictature du bonheur   Mer 20 Mar 2013 - 9:45

Je pense comme toi, Foxglove, les "amis" qui agissent comme ça le font rarement pour le bien de l'autre mais pour leur tranquillité à eux... Je comprends que si l'on voit quelqu'un de déprimé, on veut lui remonter le moral, mais pas en le culpabilisant (du genre employer l'expression "faire la gueule")! un ami véritable va demander de quoi l'autre a besoin, va respecter l'humeur et les ressentis de l'autre.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: La dictature du bonheur   Mer 20 Mar 2013 - 15:51

Wetty a écrit:
un ami véritable va demander de quoi l'autre a besoin, va respecter l'humeur et les ressentis de l'autre.
Voilà. Il ne va pas essayer de se débarrasser du problème en minimisant les choses. Ce serait comme de dire à un gosse de tout oublier après un cauchemar. Le cauchemar est peut-être parti mais le gamin aura toujours peur.
C'est la notion d'évitement... tout va bien, on ne se pose pas de questions et on n'en pose pas plus aux autres ! J'ai parfois l'impression que paradoxalement (avec le bonheur que l'on nous vend), on est en déficit d'amour. Parce que dans l'amour, il y a toujours une limite : limite à notre capacité à donner. Pas mal de gens n'ont plus le temps, pas l'envie parce que ça les emmerde - pardon de l'expression - au bout d'un moment ; parce qu'aimer revient toujours à prendre avec soi un peu de la douleur de ce proche qui souffre (c'est pour ça qu'ils me font rire, ces gens qui croient être des empathes investis d'une mission divine et seuls capables de guérir les autres, il faudra en reparler). Comme me répugne, par exemple, cette femme qui avait donné son chien à la SPA parce qu'il était malade. Cela lui faisait mal de le voir dans cet état, disait-elle. Bien sûr que la souffrance d'un proche (humain comme animal, on me dit souvent que c'est absurde mais il n'y a pour moi aucune hiérarchie entre les deux) devient aussi notre souffrance. Elle allait le voir une fois par mois, elle n'avait pas à dépenser pour ses soins, elle n'avait pas à s'occuper de lui - je n'invente malheureusement rien, c'est elle-même qui l'a dit un mois après. Le pauvre chien, déjà malade, a été arraché de son cocon et foutu là, comme un sac de linge sale qu'on n'a pas envie de laver. A mes yeux, cette fille est une connasse. Je sais que ça n'a peut-être pas grand-chose à voir avec ce qui nous occupe ici (en tout cas, c'est une bonne illustration) mais voilà, l'amour, c'est ça aussi : souffrir avec ceux que l'on aime, donner de son temps, etc. On n'a pas à privilégier notre bien-être à celui des autres. On devrait être dans une notion d'infini et on se limite, pour mille raisons (et encore, il y a certaines raisons que je peux comprendre, en me forçant un peu). C'est facile d'aimer les gens et les animaux en bonne santé, sans problèmes, de bonne humeur... c'est bizarrement toujours plus dur quand ça commence à puer.

On se dédouane. On se dédouane de la souffrance de ce chien et si t'es pas heureux à cette période de ta vie, c'est un peu ta faute. Et l'exemple de Laïka le montre bien : si tu fais la gueule, rien de bon ne t'arrivera.
Bien sûr qu'il y a un cercle vicieux et qu'à force de noircir le tableau, on verra tout en noir. Comme dirait le petit Butters dans South Park, être triste a parfois du bon, parce que ça veut dire que juste avant, on a été suffisamment heureux pour connaître cette tristesse ('sont pas crétins, dans South Park). Bien sûr également que le bonheur est d'abord en nous, si on ne trouve pas cette petite étincelle en soi, ce ne sont pas les autres qui seront capables de nous la donner.

Mais voilà : il y a des moments où on a trop donner et où on ne peut plus faire face tout seul. A force de prendre sur soi, de faire bonne mesure pour les autres, de montrer que l'on est fort, de faire semblant, il y a un moment où ça casse (c'est ce qui m'est arrivée).
Les autres, les amis, peuvent être ceux qui pavent le chemin intérieur... juste une main tendue, une oreille, un geste pour prendre l'autre dans ses bras, c'est pas la mer à boire ! Des actes gratuits.
Il faudrait être comme le dessin de Topor :
















Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: La dictature du bonheur   Mer 20 Mar 2013 - 16:07

C'est horrible cette histoire de ce chien abandonné parce qu'il était malade... sous prétexte que ça faisait de la peine à sa maîtresse Shocked

Et c'est vrai qu'un peu d'écoute et de compréhension ne sont pourtant pas la mer à boire...

Ce que raconte Laïka est pas terrible non plus... quelle amie, dis donc, que celle qui vient gentiment te dire "heu, bon, c'est pour ton bien, hein? mais heu.... tu peux arrêter de faire la gueule, s'il te plait?"

Et puis, le bonheur doit être réel, pas tous ces trucs superficiels, y compris la bonne humeur feinte.






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Reflet d'argent
Reflet d'argent
Masculin Messages : 3557
Réputation : 5
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 42
Localisation : De l'autre côté du Miroir, of course!
Humeur : Âge et canonique
MessageSujet: Re: La dictature du bonheur   Lun 25 Mar 2013 - 9:51

The Lord a écrit:


Et puis, le bonheur doit être réel, pas tous ces trucs superficiels, y compris la bonne humeur feinte.

Et oui. Et le problème, c'est que cette dictature du bonheur nous offre du bonheur en conserve, du bonheur faux, du bonheur forcé, et basé sur des trucs sans valeur.







☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Reflet de niveau 5
Reflet de niveau 5
Masculin Messages : 1607
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 49
Localisation : dans les ténébres
Humeur : moral a 0
MessageSujet: Re: La dictature du bonheur   Lun 25 Mar 2013 - 14:46

Le bonheur ... c'est quoi ce mot ?







☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: La dictature du bonheur   Mar 26 Mar 2013 - 23:43

Le bonheur, c'est quand c'est tôt, par exemple, ce matin je me suis levé de bonheur !!
Comment ?? C'est pas ça ?? ^^"
Désolé pour celle là elle était facile.
Le bonheur c'est une notion relative à tant de paramètres : la personne, le moment, l'humeur, le contexte et j'en passe, mais pourquoi le cherche-t-on ? A quoi sert de chercher le bonheur si c'est pour trimer constamment dans cette quête ?
Pour être heureux il faut profiter du positif et savoir laisser le négatif de côté mais attention le bonheur est temporaire et parfois la chute est rude, donc il suffirait de remarquer les petites joies éphémères et de les savourer tant qu'elles sont là.

On peut faire la tronche on peut avoir du poids sur les épaules mais à certains moments on doit sourire pour pouvoir supporter tout ça plus longtemps et personne ne doit dicter ce moment, c'est comme forcer quelqu'un à respirer à un autre rythme que celui qu'il a, j'ai pris cette comparaison parce qu'elle a un certain synchronisme temporel : un temps d'inspir, un temps d'expir comme un temps de fatigue et un temps de sourire. Si on ne souffle pas, vient un moment où on ne peut plus inspirer et si on n'inspire pas, on n'a rien à souffler.
Seule la volonté propre devrait pouvoir modifier ce rythme.






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ange Ténébreux
Ange Ténébreux
Masculin Messages : 2994
Réputation : 6
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 33
Localisation : dans une petite bulle en compagnie de ma petite Fée
Humeur : wouaouw
MessageSujet: Re: La dictature du bonheur   Mer 27 Mar 2013 - 22:18

J'aime bien ta définition et ta comparaison Shito.







☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]La neige. C'est de la lumière dont la terre est couverte. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Des franges d'écume sur les rochers. Un vol de papillons blancs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miroirauxfees.com
avatar

Reflet d'argent
Reflet d'argent
Masculin Messages : 3557
Réputation : 5
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 42
Localisation : De l'autre côté du Miroir, of course!
Humeur : Âge et canonique
MessageSujet: Re: La dictature du bonheur   Lun 1 Avr 2013 - 8:53

Le bonheur, c'est quelque chose de personnel, comment on peut nous imposer des chemins de vie?







☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: La dictature du bonheur   Lun 1 Avr 2013 - 18:46

Le bonheur est quelque chose de subtil et de bien souvent subjectif. Comment on peut oser nous vendre du bonheur en boite, d'une part, et nous forcer à être heureux, d'autre part. Pourquoi a-t-on tant de mal à accepter que l'autre peut être malheureux, de mauvaise humeur, triste, blessé, etc?

Il faut se pencher un minimum sur la personne concernée afin de distinguer le caprice du vrai mal-être.

Et aussi il faut cesser de nous rebattre les oreilles en nous martelant à chaque coin de rue l'idée (fausse) du bonheur... Quand on voit comment vivent les gens, à quoi ils passent leur temps, leurs besoins de "fête", de "profiter", c'est d'un triste... Pour être heureux, il faut un réveillon du nouvel an "à tout casser", il faut être deux, même si c'est pour passer son temps avec d'autres personnes plutôt qu'en couple, il faut des enfants, même si c'est juste pour ne pas s'ennuyer... Quel bonheur Rolling Eyes






Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: La dictature du bonheur   Mar 7 Mai 2013 - 14:47

Oui bien dit.
Comme tu l'a dit Mandragore, Il y a tellement de gens qui viennent nous faire la moral alors qu'en fin de compte j'ai l'impression que leur vie est encore moins passionnante que la notre.

dans l'idée du bonheur pour beaucoup ca signifie se marrier et avoir 3 enfants (en gros ce qu'on leur a raconté petit dans les contes de fées).
Et comme le disait Coluche à une époque, "il y a des gens qui ont des enfants parce qu'on croirait qu'ils ne peuvent pas avoir de chien".

Moi à force ca me soule dans les réunion de famille quand on vient me demander "quand est ce que tu te marrie?" ou pire: "tu à 33 ans et tu' n'a pas d'enfant?".

En général je leur répond "ca ne sers à rien de se marrier si c'est pour divorcer 5 ans après et faire des enfants malheureux à cause d'un divorce. C'est ca votre bonheur? Alors c'est qui les plus désespérant?"






Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: La dictature du bonheur   Jeu 9 Mai 2013 - 15:02

Total(e) a écrit:
(en gros ce qu'on leur a raconté petit dans les contes de fées).

Je pense que c'est même pire que ça. Ce n'est plus les contes de fées le problème, c'est la société. Les filles qui veulent des gosses, à tout prix, sans savoir pourquoi exactement, sont peut être encore influencées quelque peu par les contes, mais c'est surtout la société le problème.

Rencontrer l'homme ou la femme de sa vie et fonder une famille, certes, je pense que c'est le bonheur, évidemment; mais honnêtement, quand on voit comment les adolescents "jouent au couple" sans rien y comprendre (et rien apprendre), quand on voit comment les adultes vivent leur vie (restons ensemble pour ne pas être seuls, faisons des gosses pour ne pas être que tous les deux, etc...), quand on voit tout ça, honnêtement, on est très loin du conte de fée, non?

Donc le problème de la dictature du bonheur, c'est qu'on nous enfume en nous disant qu'il faut être heureux avec des trucs foireux et factices.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: La dictature du bonheur   Lun 13 Mai 2013 - 12:47

Ce que je disais par conte de fées, c'est cette idée de "normalité" qui consiste à faire ce que la société t'encourage à faire. Mais comme tu le dit, cette société est devenue pire que le conte de fée.

C'est bien pour ca que la plupart des gens s'enferme dans une sorte de routine pour paraitre "bien" en société et dans cette normalité alors que comme tu le souligne, leur situation est de loin bien enviable.
Tout ca n'est qu'une vaste masquarade superficielle propre à cacher la misere.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: La dictature du bonheur   Mar 3 Sep 2013 - 10:00

Ah, ben, pas plus tard qu'hier, il faut que je vous fasse participer, j'ai eu droit à une remarque sur mon horloge biologique. C'était une parfaite illustration de la dictature du bonheur!
Seul comptait mon âge et le fait que "je suis sans enfants, quelle catastrophe, quelle horreur, quelle abomination!"
Et le fait que je sois célibataire, quelle importance? aucune! à mon âge, on se fiche de savoir qu'il faut être deux pour faire un gosse! La ménopause me guette! Je dois agir, parait-il!
Je dois, s'il le faut, dégoter le premier venu qui me tentera assez pour que je le laisse me faire faire un gosse!
La personne qui m'a prodigué ces "bons" conseils est une "mère de famille de base", 3 enfants (et oui), divorcée (évidemment)... ça fait un peu peur de penser à l'éducation que reçoit sa progéniture.
Et si j'ai pas envie, pardonnez moi l'expression, de me faire engrosser par le premier venu? Et si je ne veux pas d'enfants? Non, non, c'est pas possible, car tic tac tic tac, l'horloge biologique (quel mot magique, ça!) ne me laisse pas le choix! Rolling Eyes






Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: La dictature du bonheur   Mar 3 Sep 2013 - 14:59

On ne compte plus les mères qui ont leur 1ier enfant passé 40/45 ans ans, donc pour l'Horloge biologique qu'on nous met sous le nez constemment, ce n'est pas un argument.

Par contre la Tolérance d'autrui et l'Ecoute du désir de l'autre, ça OUI.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: La dictature du bonheur   Mer 4 Sep 2013 - 12:22

Encore faut-il pouvoir parler de VRAI désir... On met dans la tête des femmes (et de plus en plus des hommes) qu'ils faut avoir des enfants pour être heureux! au même titre qu'il faut avoir un super écran large, ou un super téléphone etc...

Au final, est-ce que les gens sont encore capables de savoir vraiment ce qu'ils veulent?






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Reflet de bronze
Reflet de bronze
Féminin Messages : 2345
Réputation : 7
Date d'inscription : 19/09/2009
Age : 30
Localisation : Sur la face cachée de la Lune
Humeur : Ethérée
MessageSujet: Re: La dictature du bonheur   Jeu 5 Sep 2013 - 19:45

Wetty a écrit:

Au final, est-ce que les gens sont encore capables de savoir vraiment ce qu'ils veulent?
Exactement la question que je me pose Evil or Very Mad







☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

 ~~   Séléné Sombre   ~~ 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Reflet de niveau 3
Reflet de niveau 3
Féminin Messages : 314
Réputation : 2
Date d'inscription : 05/06/2013
Humeur : Happy
MessageSujet: Re: La dictature du bonheur   Jeu 5 Sep 2013 - 20:01

L'homme n'a jamais su ce qu'il voulait car ses désirs ne sont rien de plus que des désirs passagers. Quand il a eu ce qu'il voulait il passe à autre chose et n'apprécie pas ce qu'il a réussit à avoir avant car un autre désir a fait sa place. Wink

*incruste philosophique powa* [Non je n'ai pas fait un Bac L, pfff, qu'est ce qui vous fait dire cela ?]







☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆

J'ai vu le mal, il m'a souri et il était beau.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: La dictature du bonheur   Ven 6 Sep 2013 - 11:36

et ça a donné la société de consommation, entre autre...






Revenir en haut Aller en bas
 

La dictature du bonheur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Dictature du bonheur
» L'oiseau bleu du bonheur
» Marvin Gaye l'impossible quête du bonheur (*)
» [Périodique] Mon Bonheur
» The Paradise, "Au bonheur des dames" adapté par la BBC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Aside : Through the Looking-glass :: Le Grand Salon :: Discussions :: Grandes et petites réflexions-